Actualité

<- retour vers Actualités

Les Ports de Plaisance publient leur portrait des salariés


La publication de cette étude par l’observatoire des métiers permet de dresser un bilan statistique des entreprises, des salariés et d’opérer un focus sur les caractéristiques des hommes et des femmes dans la branche.

Une branche à dominante masculine

La branche professionnelle couvre 120 structures qui emploient l’équivalent de 2 300 salariés. Avec un effectif moyen de 19 salariés par port de plaisance (en nombre de postes sur l’ensemble de l’année), les TPE (entreprises de moins de 10 salariés) sont en proportion moins nombreuses (52 % contre 82 % toutes branches professionnelles confondues), mais elles regroupent tout de même un quart des emplois.

Si le secteur des services dans sa globalité est très féminisé, les ports de plaisance se distinguent par une faible représentation des femmes dans les emplois (34 % de l’effectif total).

Une saisonnalité de l’activité

Les contrats à durée indéterminée (CDI) représentent 62 % des contrats, contre 29 % de contrats à durée déterminée (CDD). Cette part de CDI inférieure à la moyenne nationale (73 %) s’explique en partie par la saisonnalité des emplois dans les ports de plaisance.

Le temps partiel est peu répandu dans la branche (13 % des emplois) et compte une majorité de femmes (26 % contre 12 % d’hommes).
 
Un vieillissement de la population salariée de la branche

Près d’un salarié sur deux (49 %) est âgé de 45 ans ou plus, soit un taux représentatif d’une population en voie de vieillissement. Les femmes et les hommes se distinguent toutefois sur cet aspect : 36 % d’entre elles sont âgées de moins de 35 ans contre seulement 29 % des hommes.

Une répartition « Hommes – Femmes » conditionnée par la catégorie socioprofessionnelle

Les trois-quarts (74 %) des salariés des ports de plaisance sont répartis dans 2 catégories socioprofessionnelles (CSP) : 43 % sont des « employés » et 31 % des « ouvriers ».  
Alors que l’on constate une répartition équitable « Hommes – Femmes » de la catégorie « employés » avec 48 % d’hommes et 52 % de femmes, la catégorie « ouvriers »  compte pour  sa part 18 % de femmes contre 82 % d’hommes.

Télécharger les résultats complets du portrait social

 

Publiée le : 03/04/2017

<- retour vers Actualités


En savoir plus sur

la Loi relative à la formation professionnelle, l'emploi et la démocratie sociale du 5 mars 2014

La nouvelle Loi 2014

Suivez-nous

Suivez-nous sur Twitter

Haut